• EN  FR 
En chiffres
sep. 2015
Sep. 2015
11 000 enfants
ont bénéficié de la maternelle et d'une meilleure nutrition grâce au programme
Roumanie

Collecte dans les hypermarchés pour Ovidiu Ro

Entre le 1er septembre et le 4 octobre, Carrefour et l'association OvidiuRo lèvent des fonds pour permettre aux enfants des milieux défavorisés d’aller à la maternelle tous les jours, soit la première étape vers l’école et donc un avenir meilleur. Pendant un mois, les clients peuvent choisir de faire don d'un leu roumain (0,23€) à la caisse dans les 28 hypermarchés Carrefour de Roumanie.

Cette action s'inscrit dans le cadre d'une campagne de sensibilisation sur l'importance de l'éducation préscolaire dont le slogan est « Sans éducation, les rêves ne se réalisent pas ». Cette campagne est conduite cet automne par OvidiuRo et ses partenaires. Les bénéficiaires sont les enfants pauvres du programme intitulé « Tous les enfants à la maternelle » (Fiecare Copil în Grădiniță – FCG)

Ce programme en faveur de la scolarisation dès le plus jeune âge fonctionne ainsi : l’association récompense les parents qui envoient leurs enfants à la maternelle par la remise de bons alimentaires d’une valeur de 12 euros. 98 % des enfants bénéficiaires du programme ont été inscrits à l'école et 64 % d'entre eux continuent à être bien présent en classe. Le programme est aujourd'hui mis en œuvre dans 43 collectivités de 11 départements et a permis à 2 400 enfants d’intégrer la maternelle.

Selon le rapport de la Banque mondiale, deux tiers des enfants vulnérables âgés de 3 à 5 ans en Roumanie ne sont pas scolarisés en maternelle (alors que 77 % des enfants des familles de classe moyenne le sont). Ces enfants commencent donc leur scolarité sans avoir acquis de compétences fondamentales comme la simple capacité à identifier des formes, couleurs, nombres ou lettres, ce qui rend leur réussite scolaire presque impossible et conduit souvent, presque automatiquement au décrochage.

« L'accès à l'éducation en passant par la maternelle est indispensable pour les enfants à risque qui auront plus de chances de devenir des salariés et contribuables actifs plutôt que des personnes dépendantes des services sociaux. Nous sommes heureux que Carrefour soit un partenaire de longue date du programme Tous les enfants à la maternelle, car nous allons convaincre ensemble le public que seule l'éducation peut changer leur destinée et, pourquoi pas, l'avenir de notre pays », explique Maria Gheorghiu, co-fondatrice d'OvidiuRo.

« Dans le cadre de notre stratégie de responsabilité sociale, nous orientons nos efforts vers l'amélioration des conditions de vie des Roumains. Nous sommes donc activement engagés dans des programmes axés sur l'éducation et la nutrition. Nous nous associons volontiers à cette approche qui nous permet de réaliser le rêve commun de créer un environnement propice au développement d'une société solide dont la première étape est une éducation dès le plus jeune âge », ajoute Andreea Mihai, directrice marketing de Carrefour Roumanie.

Carrefour Roumanie soutient les projets d'OvidiuRo depuis 2006 et, depuis 2010, le programme Tous les enfants à la maternelle en lui apportant une aide financière et en faisant don de produits pour divers événements et les caravanes médicales. Depuis 2013, la Fondation Carrefour s'est aussi associée aux principaux investisseurs du programme Tous les enfants à la maternelle en accordant à OvidiuRo 577 700€ de subventions.

À propos de l'association OvidiuRo et du programme Tous les enfants à la maternelle : La mission d'OvidiuRo est de prodiguer une éducation précoce de qualité à tous les enfants pauvres de Roumanie afin qu'ils deviennent des citoyens actifs de la société.

Le programme a été lancé par l'association OvidiuRo et le ministère de l'Éducation et de la Recherche en juillet 2010. Depuis lors, 11 000 enfants de plus de 43 collectivités rurales et petites villes ont bénéficié d'une éducation préscolaire et d'une meilleure nutrition grâce au programme Tous les enfants à la  maternelle.

Pour plus d'informations, rendez-vous sur : www.ovid.ro.

 

Autres projets